Accueil / Actualité / Nfon Victor E. Mukete sort de sa réserve

Nfon Victor E. Mukete sort de sa réserve

Nfon Mukete : « Mon peuple meurt, il souffre et nous nous livrons à des jeux ici à Yaoundé ».

Les sénateurs se sont réunis en séance plénière vendredi soir pour examiner et adopter le projet de loi sur la décentralisation avant les élections imminentes des conseils régionaux.

En présence de membres du gouvernement et lors de ce qui devait être une séance de questions et réponses, le sénateur Nfon Victor Esemingsongo Mukete, le membre le plus âgé du sénat du Cameroun est sorti de sa réserve, monté sur le podium et a tenu le sénat en haleine avec un exposé plein d’émotion.

Le souverain suprême des Bafaws a déclaré que la douleur était trop grande pour les habitants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, et de demander pourquoi les autorités de Yaoundé ont décidé de rester indifférentes.

Dans une déclaration qui a beaucoup choqué, Nfon Mukete a insisté sur le fait que seul un retour à la fédération pouvait rétablir la normalité dans la société rétive des Régions anglophones :

« Le système a échoué, la fédération est l’unique solution. Dix états fédérés pour que chaque région puisse gérer ses affaires. Pourquoi les gens ont peur de la fédération ? Je ne parle pas comme ça parce que le pays devrait être divisé. Non ! Je me suis battu ardemment pour la réunification de l’ex Southern Cameroon et l’ex République du Cameroun. Et je ne pourrais jamais détruire cet acquis.

Mais le pays doit être fédéré.

Regardez l’Amérique, l’Afrique du Sud, la Suisse, le Nigeria, le Canada, la Belgique, l’Allemagne, le Mexique, la Russie et le Rwanda », aurait déclaré le sénateur Nfon Mukete.

On dit qu’il a frappé sa canne au sol du sénat en disant :

« Qu’est-ce que toutes ces absurdités ? Mon peuple meurt ; il souffre et nous nous livrons à des jeux ici à Yaoundé. On devrait être prudent. Je m’en fous. Allez le dire à n’importe qui. Allez dire à Paul [Biya]. Citez-moi n’importe où. »

Des sources au Sénat ont déclaré que même le bruit d’une épingle en train de tomber pouvait être audible, car beaucoup ont regardé le législateur le plus âgé avec perplexité.

Sénateur Kemende Henry Gamsey, Esq.

Après le drame du vendredi soir au sénat, nous avons rencontré l’avocat Kemende Henry Gamsey, qui était ravi de la sortie du sénateur Nfon VE Mukete. Il poursuit en exposant certaines des questions soulevées par le sénateur le plus âgé.

« Lorsque vous découvrez que vous êtes délaissé et que personne ne peut vous parler avec conviction, même si vous êtes sur le point de mourir, vous prononcez vos derniers mots. Nfon Mukete comme ses pairs d’antan – John Ngu Foncha, ST Muna, Jua – quitte la scène en étant également très mécontent de ce qui se passe.

C’était comme dire ses derniers mots, comme faire ses adieux, dire son testament :

«D’accord, si je suis aussi ignoré, je quitterai le pays pour que vous puissiez faire ce que vous voulez en faire. Je ne suis pas responsable. »

C’était comme ses derniers avis sur la conduite des affaires de l’union entre l’ancien Southern Cameroon et l’ancienne République du Cameroun

« Ce qu’ils appellent conseil régional est une duplication des conseils locaux. Il est toujours sous le contrôle des gouverneurs régionaux. C’est comme donner au Gouverneur son propre conseil, après celui des officiers divisionnaires principaux et des préfets.

Depuis que les OEN gèrent les conseils municipaux et les conseils locaux avec l’aide des préfets, ils ont décidé de créer les Conseils régionaux pour que les Gouverneurs puissent avoir le leur. Les gouverneurs et les ministres dans leur domaine de compétence superviseront les conseils régionaux.

« Nfon Mukete est monté à la tribune avec l’intention de poser une question, mais il a fini par s’adresser à la Chambre. Il exprimait son dégoût pour ce qui s’est avéré être des conseils régionaux.

« Pourquoi ne pouvons-nous pas fonctionner comme en Amérique ? Il a déclaré que la population de certaines régions de ce pays est supérieure à celle de certains États existants. »

« Il a déclaré que chaque région était dotée de nombreuses ressources et que nous ne pouvons pas prétendre que certaines régions sont pauvres.

Il n’y a pas de région pauvre dans ce pays, qui n’ait pas de ressources exploitables pour gérer les conseils locaux.

Il a déclaré que chaque région pouvait gérer ses affaires de manière durable.

« Pourquoi les régions n’ont-elles pas le pouvoir de gérer leurs affaires, d’avoir du matériel et de construire leurs routes ? Cela insinue que la crise qui secoue l’ancien Cameroun méridional ne fait exception à personne. »

Il a dit que ce n’est pas ce que nous voulons dire quand nous parlons de gouvernance locale.

« Ce n’est pas ce que vous faites, tout mettre sous le contrôle des gouverneurs, des sous-préfets et des préfets. Ce n’est pas ce que nous voulions. Si vous continuez dans cette voie, je ne suis plus là. »

Il était tellement déçu et je suis heureux que cela vienne de lui – le dernier des patriarches.

Nfon Mukete est l’un des pères fondateurs de ce Cameroun réunifié. Il quitte la scène en étant très mécontent parce qu’il a tant attendu de cette loi sur les conseils régionaux. Il a pensé qu’avec ce qui se passe, cela devait être transfert effectif des pouvoirs, de sorte que les habitants de toutes les régions puissent gérer leurs affaires dans l’intérêt de la population locale.

Mais qu’est-ce qu’on a ?

Nous avons un type de gouvernance de fortune locale – une gouvernance très liée à l’administration et au centre qui est Yaoundé. Les contrats viendront toujours de Yaoundé. Seuls des pouvoirs limités seront conférés aux conseils régionaux.

La position du SDF

L’avocat Kemende qui est au Sénat sur le ticket du Front social-démocrate d’opposition, SDF a rappelé la position de son parti. Il regrette que le gouvernement s’en tient à la décentralisation au motif que la constitution présente le Cameroun comme «un État unitaire décentralisé» qui restera ainsi.

« Le SDF estime que tout ce processus de décentralisation est une solution inadaptée d’un problème que nous connaissons. Cette solution est guidée par l’intérêt personnel et la cupidité. C’est une démonstration d’ivresse de pouvoir. Les gens qui ont toujours profité du pouvoir ne veulent pas le laisser partir. Ils pensent que pour être au pouvoir, il faut tout contrôler dans le pays. La position du SDF reste la même. Nous voulons une fédération. Nous voulons une dévolution substantielle des pouvoirs, pas une décentralisation.

La position du sénateur Nfon Mukete a ravivé l’esprit de contestation du statu quo. Il a donné à certains d’entre nous le courage de parler. Nfon Mukete l’a fait en tant que père, en tant que l’un des fondateurs de cette nation. Il a effectivement prouvé que nous ne nous sommes pas trompés quand nous nous sommes levés contre ce qui se passe.

« Chaque région est capable d’être un État et d’être autorisée à gérer son propre système éducatif, son système judiciaire et beaucoup plus. L’autorité centrale ne devrait avoir que des pouvoirs limités. »

Cameroon-Info.Net, 08-04-19, traduction Google


Chef Supérieur de Kumba, Empereur des Bafaw et Doyen d’âge du Sénat Camerounais,
Qui est Nfon Victor E. Mukete ?

Ici, un entretien avec Prince Théophile TATSITSA, pour Espace CERDOTOLA


? CERDOTOLA : Inside Bafaw Palace, with Nfon Victor E. Mukete …


A propos Hiatsoon 01

Administrateur

Voir aussi

COBADE : les pagnes de la Communauté sont disponibles

*Communiqué* La communauté Batcham de Douala et ses environs est informée que les pagnes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code