Accueil / Actualité / Grand dialogue national : les anglophones parlent

Grand dialogue national : les anglophones parlent

“Une commission sur l’amnistie”

Maître Akere Muna, ancien Bâtonnier et leader du mouvement Now

Je pensais qu’il devait avoir une commission sur l’amnistie pour voir le cas des anglophones, de ceux qui ont été arrêté après l’élection présidentielle et même le cas des prisonniers économiques. Beaucoup parmi eux estiment être de6 prisonniers politiques. Le système est simple, quand vous êtes du Rdpc, quand on veut vous arrêter, on dit que vous êtes corrompu. Si vous êtes un opposant et vous faites- des revendications, vous êtes terroriste, on vous.envoie devant le Tribunal militaire. Les ennemis du régime sont soit au Tribunal militaire soit au Tribunal criminel spécial. Marafa Hamidou Yaya a été déclaré prisonnier politique, je pense que c’est pareil pour Jean-Marie Atangana Mebara. Tout se confond. Donc, pour en revenir à l’amnistie, ça doit être global. Y compris les prisonniers politiques, les prisonniers économiques entre guillemets et ceux qui ont été arrêtés- pendant les évènements dans les régions du Sud-ou.est et du Nord-ouest.

Il y a eu des gens qui ont pris des armes contre la Ré-, publique. Ils ont été amnistiés. Même si le texte proposé par un ancien magistrat, amené dans notre cabinet, Bernard et moi, était un projet de loi d’amnistie mal ficelé, qui faisait semblant, un peu comme le dialogue, de donner une amnistie mais- pas vraiment. Nous avons pris ce texte et l’avons réécrit et envoyé à Monsieur Sadou Hayatou, à l’époque secrétaire général de la présidence de la République qui l’a remis au chef de l’État. C’est le texte que nous avons écrit qui a été volé. Nous avons reçu en retour un courrier de la présidence de la République qui nous remerciait pour notre patriotisme. Hélas, dans l’exécution, la volonté qu’il y avait dans le premier texte est revenue, parce que beaucoup d’amnistiés .n’ont pas récupéré leurs biens, on n’a pas reconstitué leur carrière… Tout ceci laisse une amertume certaine, comme d’habitude, on a poussé la poussière sous le tapis. Ca va revenir nous hanter.

Et là, on est aujourd’hui dans la même approche, la demie mesure. Les revendications sur l’équité el la justice sociale ont commencé en 1964 avec le Docteur Fonlon. Ça a donné lieu ensuite à un mouvement à l’étranger qui s’appelait Cameroon Action Movement qui prônait le retour au système fédéral. Et plus tard, les anglophones se sont dits que peut-être la voie démocratique peut permettre de rattraper quelque chose. C’est le temps de la création du parti politique par Ni John Fru Ndi. Les gens ont oublié, que l’élection présidentielle de 1992 avait produit quelque chose d’extraordinaire.

Les Camerounais avaient réussi à transcender les clivages coloniaux. – Parce qu’ils avaient voté pour un anglophone unilingue s’il vous plaît, à presque 40%. Ça vëut dire que Ni John Fru Ndi avait réussi à fédérer le peuple. Après ces élections, beaucoup d’anglophones disent que c’est la preuve qu’un anglophone ne sera jamais président de la République à cause de ce qu’il s’ést passé. Ça a inspiré et donné la force à All Anglçphone Conference premier et second.

Le second déjà disait que si dans un an on ne fait rien, on va prendre notre indépendance. Entre ces deux conférences, il y a la déclaration faite par Dr John Ngu Foncha et Salomon Tan-deng Muna,’mon père, qui demandait le retour au fédéralisme. Rien ne s’est passé, les problèmes se sont accumulés. En 1996 on a dit que les régions vont résoudre le problème. Et puis en 2004, on sort un texte qui, en fait, arrache tous les pouvoirs dés présidents des régions à élire.

Et on donne les pouvoirs aux gouverneurs. Et, la déception totale, en 2009, des anglophones saisissent la cour africaine en Gambie où on confirme que les peuples du Nord-ouest et du Sud-ouest sont marginalisés, mais on n’est pas d’accord, il ne doit pas avoir de sécession. A toutes ces étapes-là, on a manqué le rendez-vous avec l’histoire, on pouvait rectifier le tir.

http://opr.news/ea4429f191005fr_cm

A propos Hiatsoon 01

Administrateur

Voir aussi

COBADE : les pagnes de la Communauté sont disponibles

*Communiqué* La communauté Batcham de Douala et ses environs est informée que les pagnes de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code