Accueil / Ressources / Bibliothèque / La COBAD, une organisation de poids au service des Batcham.

La COBAD, une organisation de poids au service des Batcham.

S’inspirant de schémas modernes des organisations qui gagnent, la COBAD (Communauté Batcham de Douala) s’est structurée en combinant efficacement les acquis du pouvoir traditionnel et les exigences modernes de la démocratie et de la liberté d’association.

Organisée sur le plan légal sous forme d’une association loi 1990,la CommunautéBatchamde Douala (COBAD) est une structure moderne de regroupement de tous les Batcham de Douala et de sa banlieue. Son objectif ? « Rassembler les ressortissants Batcham d’origine ou d’adoption dans la ville de Douala et ses environs, regrouper toutes les forces vives autour de développement sociaux, économiques et culturels, susciter l’esprit de solidarité », résume l’article 5 de ses statuts. Pour y arriver,la COBADs’est dotée d’une organisation démocratique et hiérarchisée, alliant efficacement le respect des valeurs traditionnelles qu’incarne le chef de la communauté, et la modernité représentée par un Comité exécutif.

La COBADest en effet coiffée par une Assemblée générale (AG) regroupant tous les membres. Organe suprême de l’organisation, elle se réunit deux fois par an sous la présidence du chef de la communauté. Ce dernier ainsi que son adjoint sont élus par l’AG pour un mandat de 5 ans renouvelable.

Incarnation de l’autorité traditionnelle, le Chef est à la tête d’une chefferie qui comprend son adjoint, sept chefs de secteur et éventuellement un chef de protocole, un secrétaire et des conseillers. Il représente le Chef supérieur Batcham à Douala. A ce titre, il a fondamentalement un rôle de représentation. L’organe exécutif, est une sorte de gouvernement dela COBAD, qui assure la gestion courante dela Communauté.

A ce titre, précise l’article 20 des statuts, « Il est chargé de la gestion administrative et financière dela Communauté ». Il est composé des personnalités suivantes :

– responsables des secteurs
– présidents, secrétaires et trésoriers des sections hommes, femmes et étudiants
– Présidents, secrétaires généraux et trésoriers des secteurs
– Présidents, secrétaires généraux et trésoriers des organisations spécialisées.

Le Comité exécutif se réunit une fois par trimestre en réunion ordinaire pour faire le point des activités du trimestre écoulé. Il est dirigé par un bureau élu pour un mandat de trois ans renouvelable.

Autre instance, le Comité des sages. Présidé par le Chef dela Communauté, il est chargé de régler « en dernier ressort les litiges qui lui sont soumis par le Comité exécutif ». Ce Comité comprend outre le Chef dela Communauté, son adjoint, le président du comité exécutif, le trois membres du bureau de la section femme, quatre membres de la section Hommes et un cinquième choisit hors de ce bureau, trois personnalités choisies par lui au sein dela COBADdont au moins une femme, et le président de la section Elèves et Etudiants.

Pour un encadrement plus efficace de ses membres, il a été créé une section Hommes, une section Femmes et une section Elèves et Etudiants. « Chaque section dispose de ses structures de fonctionnement propres définies par un règlement intérieur particulier dont les dispositions ne sauraient déroger à celles des statuts et règlement intérieur », précise l’article 25 des statuts.

La décentralisation est faite à travers les secteurs dirigés chacun par un chef de secteur assisté d’un adjoint. Les organisations spécialisées sont des réunions, tontines, amicales et autres réunions de famille. Quelques exemples : le Cercle des élites Batcham de Douala (CEBAD) qui siège chez M. Jacob  Gangnimaze, regroupe presque toute la crème intellectuelle, et économique de Batcham de Douala. Le Groupe des volontaires pour l’action humanitaire et sociale en milieu Batcham (GVAB) que préside Fouo Fomekong Kuété Laurent a pour particularité de permettre aux opérateurs économiques membres d’avoir accès facilement à des financements bon marché. C’est dans une moindre mesure le cas du New génération of Batcham (NGB), qui compte une bonne brochette de jeunes cadres Batcham, tous âgés de moins de 45 ans.

Innovation importante dela COBAD : les ressources constituées essentiellement des cotisations des membres, seront non seulement utilisées pour les dépenses de fonctionnement de l’association, mais aussi pour assister les membres en cas d’événements heureux ou malheureux, ou pour financer des projets de développement. Ainsi se présentela COBAD, 15000 membres potentiels environ, qui entend se mettre au service de tous et de chaque Batcham membre.

Etienne Tassé,

Secrétaire Général Adjoint de la COBAD Chargé de la communication

© Publié dans le journal Mesa’ako Patsoon N°01. Sous DP : Elvis Tagwa Sa’a.

A propos Webmaster

Webmaster

Voir aussi

Mesaako Patsoon: Feuille de route, dédicace des parutions n° 3 et 4 et présentation du Projet Mesa’ako Awards

COMMUNIQUÉ DE PRESSE La présentation de la feuille de route des éditions Mesa’ako et la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code